La Commission de l’océan indien, une organisation de développement et de coopération

Résumé :

 

Depuis sa création en 1984, l’environnement de la Commission de l’Océan Indien a connu des profonds bouleversements. Les évolutions internes et internationales ont sensiblement transformé les enjeux de la coopération sous-régionale. Les membres de la COI souffrent en commun de la fragilité environnementale, des petites économies insulaires et vulnérables face aux catastrophes naturelles. La COI est donc confrontée au défi de trouver des réponses à des questions et phénomènes complexes notamment le développement de ses espaces insulaires. La complexité de ces derniers nécessite une autre pensée du développement et la COI est appelée à réorienter ses axes de coopération et à modifier ses stratégies pour atteindre le développement économique, social et durable de ses membres.

En dépit des progrès réalisés grâce à la coopération de la COI, ses membres se heurtaient à des profondes inégalités systémiques dans les domaines du commerce, des finances, de la dette extérieure, des droits et des transferts de technologie, ce qui limitait leur capacité de coopérer de manière significative. Toute une série de facteurs structurels entravaient également la coopération entre les membres de la COI. L’insuffisance des systèmes de communication et le manque de connectivité entre les pays et à l’échelle nationale constituaient un problème majeur.

Au regard des expériences sous-régionales et régionales passées, mais aussi présentes, peut-on conclure à la réussite de cette approche pour des économies telles que celles des îles du sud-ouest de l’océan indien ? La coopération sous-régionale telle qu’elle a été orientée et telle qu’elle se perpétue, a-t-elle permis ou permettra-t-elle d’atteindre les objectifs fixés ? Comment et dans quelle mesure la COI peut-elle jouer un rôle supranational ? La COI dispose-t-elle réellement d’une autorité pour obliger ses membres à respecter leurs engagements ? En bref, on peut se demander dans quelle mesure la COI peut faire de la coopération entre ses membres un véritable levier de développement ?

Auteur

AHAMADA Mmadi

Directeur de thèse

Jean-Yves DE CARA

Spécialité

Droit International

Date de soutenance

02/12/2011