L'égalité des chances au prisme des établissements scolaires. Analyse des arrangements de la politique de subvention préférentielle dans sept établissements scolaires privés subventionnés du Chili

Résumé :

On aurait pu s'attendre à ce que la politique de subvention préférentielle (SEP), de 2008, contribue à l'égalité de chances des "élèves prioritaires". Cependant, ces principes politiques se sont heurtés à plusieurs obstacles de l'ordre idéologique, pragmatique et structurel. La continuité des pratiques sélectives dans le secteur privé subventionné a été expliquée, par le faible pouvoir coercitif de la loi ou par les logiques de ce secteur d'enseignement. Mais, derrière cette assertion que se passe-t-il réellement ? Dans un monde à multiples références à quelles logiques répondent les établissements ? À la différence des travaux normatifs déjà produits sur cette question, cette thèse propose d'interroger la réalité de certains de ces établissements, explorant comment la politique a été traduite, arrangée et accommodée à partir des justifications et des pratiques des acteurs. Cette approche invite à repenser l'intention volontariste que sous-entend la recherche sur les politiques éducatives. Celle-ci n'a que peu conceptualisé le pouvoir de négociation de l'établissement scolaire face à l'action publique. Nous avons réalisé une analyse descriptive des sept établissements privés subventionnés sous l'angle de leurs identités. Tenant compte de leurs logiques d'action, nous avons reconstitué les processus d'appropriation de la politique SEP que nous décrivons selon deux régimes d'action. Selon un "régime de justice", nous abordons les accords et désaccords construits localement, autour de la "priorité scolaire" ce qui montre dans certains cas, la tension entre identité organisationnelle et logiques de la politique, décelant une conception libérale du bien commun. Selon un « régime de justesse », nous décrivons les traductions de la politique en termes concrets, au travers de la description d'actions, qui par ailleurs, se révèlent moins focalisées sur les "élèves prioritaires" que sur l'unité établissement. Ces deux dimensions décèlent le processus de changement d'un système scolaire fragmenté qui s'apprête à implémenter une nouvelle réforme nationale d'inclusion sociale. 

Mots-clés :

établissement scolaire, politique prioritaire, éducation privée, établissements scolaires, compromis, arrangements, égalité des chances, quasi-marché, identités organisationnelles

___________________________________

Title:

Equality of opportunity through the prism of schools. Analysis of the policy arrangement of the preferential subsidy policy in seven subsidized private schools in Chile.

Abstract:

The preferential subsidy policy, as of 2008, was expected to contribute to equal opportunities for "priority students". however, these political principles have encountered several obstacles of the ideological, pragmatic and structural order. the continuity of the selective practices in the particular subsidized sector was explained by the little coercive effect of the law or of the logics in this educational sector. but behind this really happening statement? in a world with multiple references to what logics respond establishments? unlike normative works that have already studied this subject, our thesis proposes to interrogate the reality of certain establishments, exploring how politics has been translated, adapted and installed in the speeches and in the practices of the actors. this approach invites us to reconsider the voluntariness implied by research on education policy, which has little conceptualized the bargaining power of the school in the face of public action.  A descriptive analysis of the seven subsidized private schools was carried out in terms of their identities. taking into account their logic of action, we have reconstructed the process of appropriation of sep policy that will be described according to two regimes of action. according to a "regime of justice" (or justification), agreements and disagreements built locally around the "take off priority" are discussed, which in some cases show the tension between the organization's identity and the logic of politics, showing a liberal conception of the common good. according to a "regime of fairness" (or routine) the translations of the policy are described in concrete terms, through the description of actions, which also seem to be less focused on "priority" students than on the establishment unit . these two dimensions show the process of change of a fragmented school system that is implementing a national reform of social inclusion. 

Keywords:

EDUCATIONAL ESTABLISHMENT,  POLICY OF POSITIVE DISCRIMINATION,  PRIVATE EDUATION,  COMMITMENTS,  POLICY ARRANGEMENT,  EQUAL OPPORTUNITIES,  QUASI-EDUCATIONAL MARKET,  ORGANIZATIONAL IDENTITIES

Auteur

PINO Natalia

Directeur de thèse

AGULHON Catherine| Maître de conférences HDR | CERLIS | UMR 8070

Spécialité

Sciences de l'éducation

Date de soutenance

25/09/2017